Sur les traces de Bill Pickett

  • 21 janvier 2020
  • Mis à jour le 22 janvier 2020
  • Culture

American Cowgirls & Cowboys

de Cyril Bailleul

du 1er au 28 février 2020 sur les grilles de la mairie

C’est en 2012, tout à fait par hasard, que le photographe a découvert les cowboys et cowgirls afro-américains et le Bill Pickett Rodeo à Atlanta.

Bill Pickett, légendaire cowboy de Taylor, au Texas, descendant d’africains et d’indiens Cherokee, est né en 1870, cinq ans après la fin de la Guerre Civile.

Pickett inventa la technique du “Bulldogging”, ce qui lui valut le surnom: “The Bull-Dogger.” Il se produira dans les plus grands spectacles de rodéo aux Etats-Unis, Canada, Mexique, Amérique du Sud et même en Angleterre. Il deviendra le premier acteur de cinéma western afro-américain et sera admis au National Rodeo Hall of Fame en 1971.

Au XIXème siècle, plus d’un quart des cowboys étaient descendant d’africains. Chaque année, depuis sa création en 1984 par Lu Vason, The Bill Pickett Invitational Rodeo traverse les Etats-Unis pour célébrer l’héritage des cowgirls et cowboys afro-américains, trop souvent effacé, que ce soit par Hollywood dans les films de western ou bien dans les livres d’Histoire.

Fasciné par la diversité culturelle depuis ses débuts comme photographe auprès de l’UNESCO, et toujours imprégné de la citation de Saint-Exupéry “Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis.”, Cyril Bailleul, dans la continuité de cette démarche, souhaite nous faire partager, à travers l’exposition “Sur les traces de Bill Pickett”, cet héritage afro-américain western, important patrimoine culturel américain paradoxalement trop souvent oublié dans un pays qui puise sa richesse des métissages et des migrations successives.

Biographie

Né à Paris en 1971, Cyril Bailleul, lors de sa première exposition à la Maison Nationale des Artistes en 1991, a eu la chance d’avoir la visite de Willy Ronis et la surprise de découvrir dans le livre d’or le message suivant : “Vous avez un “œil”, Bien cordialement, Willy Ronis” (à vingt ans, ça motive pour continuer).

Puis ce fut une succession de rencontres qui ont inconsciemment orienté sa vie de photographe. Pour lui, « La magie de la photographie est de pouvoir passer d’un monde à un autre, c’est presque comme si la photographie n’était qu’une excuse pour vivre des expériences et y poser un regard ».

Dès 1997, à la suite d’une belle rencontre, il collabore avec l’UNESCO (les enfants des favelas au Brésil, villages de tisserands au Bangladesh avec Bibi Russell, portraits des Ambassadeurs de Bonne Volonté, etc.)

Quelques années comme photographe officiel et à la réalisation de sujets magazines pour la Cour Grand-Ducale de Luxembourg, mais également photographe à Paris pour Kofi Annan, pour l’ONU, pour différents chefs d’Etats, ministres, ainsi que des collaborations avec le Ministère des Affaires Étrangères et l'Organisation Internationale de la Francophonie.

Surtout une succession de belles rencontres, le Dalaï Lama chez lui à Dharamsala, l’Abbé Pierre qui lui dit après un portrait chez lui à Alfortville « tu en mets, plein de souvenirs, dans ta petite boite » ou le Président Abdou Diouf qui après deux ou trois photos pour un portrait en rigolant lui dit « Cyril, tu es photophage ! ».

En 2000, il réalise pour l’institut d’art contemporain du Portugal et l’UNESCO une série de portraits d’artistes plasticiens portugais suivis de nombreuses expositions.

En parallèle de son travail de commande Cyril Bailleul c’est trouvé une passion pour le Sud des Etats-unis qu’il expose à Paris et récemment lors d’Atlanta Celebrates Photography Festival.

2019 : exposition Museo da cidade de Aveiro – Portugal
2018 : exposition lors de Atlanta Celebrates Photography Festival - USA
2017 : exposition Galerie Jacques De Vos Paris _ France
2011 : exposition Museo da Cidade de Aveiro - Portugal
2010 : acquisitions par le Ministère de la Culture du Portugal d'œuvres photographiques sur plusieurs années.
2008 : exposition UNESCO Paris - France
2000 : exposition Instituto de Arte Contemporânea Lisboa - Portugal
2000 : exposition FNAC Lisboa & Porto - Portugal
2000 : exposition Instituto Camões Paris - France
1991 : Maison Nationale des Artistes Nogent sur Marne – France
Member of Atlanta Photography Group
Lauréat de l'Institut Social de France et de l'Union Européenne
Distingué par l'Association Internationale des Arts plastiques de l'UNESCO

Dernière mise à jour le mercredi 22 janvier 2020

Restez connecté

Lettre d'information

Pour suivre l’actualité de votre arrondissement, inscrivez-vous à la newsletter !

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris

Restez connecté